[Total : 58    Moyenne : 3/5]

Les botanistes l’appellent l’artemisia vulgaris, un nom qui vient de la déesse Artemis, mais on l’appelle plus couramment l’armoise ou encore l’herbe aux cents goûts, l’armoise citronnelle, l’herbe de feu et encore bien d’autres surnoms régionaux.

Histoire et origines de l’armoise

Les armoises sont une grande famille de plantes, qui compte quelques armoises très connues, comme l’armoise commune, mais aussi l’estragon ( Artemisia dracunculus), le génépi (Artemisia genipi), et aussi l’absinthe ( Artemisia absinthium ), des plantes toutes reconnues pour leurs vertus médicales.

L’armoise commune se trouve un peu partout, sous tous les climats tempérés, et on trouve très facilement en France. C’est une plante qui peut mesurer jusqu’à deux mètres, avec une odeur très forte pas toujours agréable.

De tous temps il semble que l’armoise bio ait été reconnue pour ses bienfaits, Artémis d’ailleurs qui lui a donné son nom, était une déesse qui aidait les femmes pour leurs cycles menstruels et leurs accouchements. L’armoise bio fut très longtemps considérée comme une plante idéale pour soigner les maux féminins.

On en trouve donc trace en Grèce antique et Pline et Hippocrate y font référence, mais on en trouve traces aussi de l’autre coté de la méditerranée, en Égypte, ou encore en Chine, et partout elle était louée pour ses vertus.

Gewöhnlicher oder Gemeiner Beifuss (Artemisia vulgaris), freigestellt vor weißem Hintergrund

Gewöhnlicher oder Gemeiner Beifuss (Artemisia vulgaris), freigestellt vor weißem Hintergrund

Bien souvent on lui a associée quelques vertus magiques, une plante qui pouvait protéger les humains et aussi les hommes de l’impuissance, ou encore à la Saint Jean, puisque après l’avoir porté comme couronne on jetait ensuite l’armoise bio dans le feu pour s’assurer une protection contre la maladie. Une tradition qui lui donna d’ailleurs le surnom, d’herbe de feu.

La composition de l’armoise bio

L’armoise bio contient de nombreux composants dont l’artémisinine qui est la base de tous les médicaments pour lutter contre le palludisme, et qui serait efficace pour le traitement de certains cancers dont celui du sein.

L’armoise bio contient également des oligo-éléments :
– Magnésium
– Phosphore
– Potassium
– Chlore
– Cuivre
– Calcium
– etc…

Des acides sesquiterpéniques, des lactones sesquiterpéniques (artémisine, vulgarine), des tanins, des huiles essentielles (camphre, thuyone,…), des tripertènes, des flavonolglycosides, des polyines, des coumarines,…

Les bienfaits et propriétés médicinales de l’armoise bio

Il est prêté de nombreux bienfaits à cette plante et les usages que l’on peut en faire sont donc assez nombreux, on retiendra néanmoins ses vertus digestives et ses bienfaits auprès de la gente féminine.

Traite les problèmes du syndrome prémenstruel, règles douloureuses et règles abondantes.

Soulage la maladie de Crohn : une étude réalisée auprès de patients a qui l’on a donné de l’armoise bio ont vu une amélioration de leur qualité de vie.

Excellent vermifuge : l’armoise bio est excellente pour se débarrasser des vers intestinaux en tous genres.

Aide pour l’anémie : l’armoise bio favorise la sécrétion de sucs gastriques et stimule ainsi l’appétit.

Aide à la digestion : son goût amer va favoriser la sécrétion de bile par la vésicule biliaire facilitant ainsi la digestion.

Aide pour les troubles hépatiques : elle est notamment efficace dans le traitement de la jaunisse.

Aide pour les troubles intestinaux : elle a des propriétés antispasmodiques qui peuvent aider dans de nombreux problèmes, diarrhées, coliques, douleurs intestinales…

Stimule la circulation : elle aide à traiter les varices.

Soulage la douleur : en application topique elle soulage les maux de ventre et les douleurs musculaires.

Un anti-inflammatoire : utile dans le traitement de l’arthrite, et des problèmes d’articulations.

Elle est aussi conseillée pour les insomnies, l’anorexie, et pour détoxifier le corps et les affections des voies respiratoires.

L’armoise bio comment l’utiliser et posologie

Feuilles séchées, poudre, gélules, onguents, huile essentielle et teinture, on trouve l’armoise bio sous pratiquement toutes les formes et on l’utilisera donc en infusion, en application topique ou par ingestion.

Comme toujours nous conseillons de voir avec votre médecin traitant pour la posologie qui vous est adaptée, un simple appel est toujours plus sûr qu’une posologie indiquée au dos d’un produit.

Il peut y a voir quelques effets secondaires notamment des éruptions cutanées ou des diarrhées, et dans de rares cas on a constaté des convulsions, des troubles du sommeil, cauchemar…enfin la prise d’armoise bio peut aggraver les symptômes d’une maladie sanguine que l’on nomme porphyrie.

Ses effets sur le système hépatique et ses effets diurétiques font que l’armoise bio est déconseillée aux personnes ayant des problèmes rénaux, ou des problèmes hépatiques.

Enfin les femmes enceintes, les jeunes enfants, et surtout les femmes qui allaitent devront s’abstenir de prendre de l’armoise bio.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*